09/12/2016

Zonage atmosphère explosive

Les termes et définitions des éléments qu’ils convient d’étudier lors d’un classement de zone ATEX sont définis notamment dans la norme EN 60079-10-1.

Ces éléments sont applicables aux emplacements dans lesquels les risques dus aux gaz, à la vapeur, aux brouillards en mélange avec l’air sont probables.

Ces termes et définitions sont les suivants :

  • Source de dégagement : Point ou endroit d’où un gaz, une vapeur, un brouillard ou un liquide inflammable peut être libéré dans l’atmosphère.
  • Degrés de dégagement : Il y a trois degrés de dégagement ;
  1. Degré continu (zone 0)
  2. Premier degré (zone 1)
  3. Deuxième degré (zone 2)
  • Taux de dégagement : Quantité de gaz, de vapeur ou de brouillard inflammable émise par unité de temps par la source de dégagement.
  • Limite inférieure d’explosivité (L.I.E. ou L.E.L.) : Concentration de gaz, de vapeur ou de brouillard dans l’air au-dessous de laquelle une atmosphère explosive ne peut pas être formé.
  • Limite supérieure d’explosivité (L.S.E. ou U.E.L.) : Concentration de gaz, de vapeur ou de brouillard dans l’air au-dessus de laquelle une atmosphère explosive ne peut pas être formé.
  • Densité relative d’un gaz ou d’une vapeur : Rapport de la densité d’un gaz ou d’une vapeur à la densité de l’air à la même pression et la même température (Elle est égale à 1,0 pour l’air)
  • Le point éclair : Température la plus basse d’un liquide à partir de laquelle il libère des vapeurs.
  • Le point d’ébullition : Température à laquelle un liquide bout à la pression ambiante (1 013 mbar)
  • La pression de vapeur : Pression exercée quand un solide ou un liquide est en équilibre avec sa propre vapeur.
  • L’étendue de la zone : Distance en tous sens, de la source de dégagement au point ou le mélange air/gaz a été dilué par l’air à une valeur inférieure à la valeur au-dessous de la limite inférieure d’explosivité (L.I.E. ou L.E.L.)

D’autres expressions sont aussi utilisées pour définir le risque d’explosion. L’étude de ces risques doit être factuel, seule la réalité observée est le mode d’application à observer.

Pour les atmosphères poussières (pulvérulent) explosives les termes et définition sont les suivants :

1)           LIE et LES

2)           Granulométrie

3)           EMI (Energie minimale d’inflammation)

4)           Température d’inflammation (Couche et nuage) pour classe de température (T1 à T6)

5)           Source de dégagement

6)           Degrés de dégagement : Degré continu (Z.0) Premier degré (Z.1) Deuxième degré (Z.2)

7)           Taux de dégagement

8)           Vitesse de dégagement

9)           Groupe de pulvérulent (IIIA, IIIB, IIIC)

10)        Etendue de la zone

11)        Vitesse de dispersion (Ventilation, traitement de l’air)

12)        Analyse du risque d’électricité statique (Etincelle, glissant, aigrette, cône, couronne, foudre)

13)        Analyse des sources potentielles d’inflammation (Electrique, électrostatique et mécanique)

14)        Equipement présent dans la zone (Electrique, mécanique, conduit de fluide…)

Les poussières dispersées dans l’air d’une façon ou d’une autre, forment des atmosphères potentiellement explosives. De plus, des couches de poussières peuvent s’enflammer et agir comme sources d’inflammation pour une atmosphère explosive.

Retour